Le chanteur américain Michael Jackson a déposé plainte jeudi devant un tribunal de Los Angeles contre le cabinet d'experts-comptables qui gérait ses affaires, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Le roi déchu de la pop a déposé une plainte contre le cabinet Bernstein, Fox, Whitman, Goldman et Sloan qu'il accuse d'avoir dilapidé une partie de ses biens.

Le chanteur affirme notamment que les experts-comptables ont engagé du personnel à ses frais sans en avoir reçu l'autorisation.

En août, sa principale collaboratrice, Raymone Baine avait indiqué que le chanteur soupçonnait ses anciens avocats et conseillers, d'association de malfaiteurs et de vouloir l'acculer à la ruine.

Le 27 juin, Mme Baine avait annoncé que Jackson se séparait de ses conseillers financiers et de son équipe d'avocats et qu'elle avait elle-même été nommée gestionnaire de la carrière et des biens du chanteur.

L'interprète de "Thriller" a quitté son ranch californien de Neverland et a vécu principalement à Bahreïn, dans le Golfe, depuis son acquittement en juin 2005 dans une affaire d'attouchements sexuels sur mineur, pour laquelle il risquait près de 20 ans de prison.

Virtuellement retiré du monde pendant un an, Michael Jackson a continué à faire la une des journaux, notamment en raison de ses difficultés financières.

En mars, il avait échappé de peu à des sanctions du département du travail de Californie pour défaut de paiement de salaire et des charges sociales aux employés de Neverland.

En avril, le chanteur avait également dû restructurer des dettes, de 270 millions de dollars selon le New York Times et le Los Angeles Times, en offrant à Sony une option d'achat sur une part de son prestigieux catalogue musical, qui inclut notamment des chansons des Beatles.